Ce matin comme prévu, visite à vélo de Belgrade. Comme tous les matins : heure du lever 5h30, petit déj’ à 6h30 pour un départ à 8h ! Heureusement car la journée s'annonce bien chaude. Contrairement à hier où nous avions visité la vieille ville, nous partons du côté de Zemounsk qui est de l'autre côté d'un bras du Danube et correspond à la nouvelle ville. Immeubles, centre commerciaux et grandes enseignes sont présents ici. Le petit groupe composant les sorties dynamiques est toujours composé des mêmes personnes à quelques unités près. C'est grand luxe puisque nous avons 3 guides accompagnateurs (des étudiants de Belgrade) pour 10 personnes.

 

Beograd-fastfood

Beograd-vielleville

Après avoir longé les rives, nous passons devant le parlement et le grand hôtel ou ont séjourné Tito et plus récemment Milosevic. Pas de beau bâtiments ici, mais beaucoup d'histoire récente et des anecdotes et commentaires intéressants.

Un étudiant nous explique que pendant les bombardements de l'OTAN qui ont duré presque 3 mois, il n'y a pas eu beaucoup de pertes humaines car la population était prévenue et allait se mettre à l'abri. Par contre, les plus militants allaient s'installer sur les ponts avec des tee-shirts ou autocollant où était inscrit  'target' pour que l'OTAN les épargne ; ils ont sauvé ainsi les ponts de la ville.

cl-5

Il nous montre aussi des billets en dinars de l’époque de la guerre de Bosnie-Herzégovine (1992 à 1995)  où l’inflation était à certains moments de 6% par heure ! je dis bien 6% par heure.

Beograd-Inflation2

Beograd-Inflation1

Une étudiante nous raconte qu'en 1999 (elle avait 11 ans pendant la guerre du Kosovo) et que son seul souvenir est qu'elle était contente lorsque des bombardements étaient annoncés car elle savait qu'elle n'irait pas à l'école ce jour-là...

Beograd-promenade1

Sur le retour je discute avec la troisième étudiante en lui expliquant que je suis passé ici en 1979 avant la mort de Tito et les guerres civiles pour aller en Grèce. Elle m'explique que la Grèce est pour les serbes riches qui n'ont plus maintenant d'accès sur la mer, la destination pour les vacances. Elle confirme la difficulté pour trouver du travail et les salaires très faibles même quand on est diplômée.

Nous rentrons au bateau pour midi, car il repart pour une nouvelle aventure vers la Roumanie, en laissant nos guides, avec, pour nous plus de questions que de réponse sur cette région et cette époque récente de l’histoire. C’était vraiment hier et à côté de chez nous que ça s’est passé quand on y pense bien… Quand j’entends un couple de gros richouses à coté dire « je n’ai pas aimé la Serbie, il n’y avait pas de monument et c’était sale », je pense qu’ils sont vraiment passé à coté.

Sans prendre parti, si vous voulez des renseignements regardez sur wikipédia (c’est déjà peut-être prendre parti ?) les entrées suivantes :

  • Guerre du Kosovo
  • Massacre de Srebrenica
  • Opération Allied Force
  • Guerre de Bosnie-Herzégovine
  • Opération éclair
  • ...

 

Si vous voulez le tarif des bières ou autres boissons regardez ci-dessous !

Beograd-menu